Bellemare revient à la charge

octobre 28, 2010

-Publié par : Kathryne Lamontage

28/10/2010 10h39

 

MONTRÉAL – L’ex-ministre de la Justice, Marc Bellemare, qui critique le régime du «no fault» depuis des années, est revenu à la charge sur le sujet jeudi.«J’ai toujours trouvé que c’était une aberration. Le régime devrait être revu et comporter des exceptions qui permettraient à certaines victimes de poursuivre ceux qui sont responsables des accidents», a expliqué l’avocat, en entrevue à l’émission Le Vrai Négociateur, à LCN.

Marc Bellemare s’est exprimé dans la foulée du jugement rendu par la Cour supérieure le 13 octobre dernier. Une dame dont la fille est morte dans un accident impliquant une déneigeuse a été reconnue comme victime de l’accident par la Cour, alors que la Société de l’assurance automobile du Québec refuse de l’indemniser à ce titre.

«Le gouvernement devrait consulter la population à propos de ce régime, parce que je crois que beaucoup de gens s’y opposent», a ajouté Marc Bellemare.

«En ce moment, c’est deux poids, deux mesures. Il y a des cas où la SAAQ indemnise des criminels, et où les victimes sont forcées de payer.»

Marc Bellemare, pour qui la modification du «no fault» était une des raisons de son entrée en politique, a profité de l’occasion pour critiquer Jean Charest une nouvelle fois.

«Il s’était engagé, en 2003, à revoir le système, mais il ne l’a pas fait. Il n’a jamais respecté son engagement, mais il n’est pas trop tard pour le faire.»