Cas d’harcèlement psychologique au travail

avril 26, 2010

-Publié par :hebdoweb.com

26/04/2010

Ce sont les paroles utilisées par un de ses supérieurs, Yvon Caron de la Ville de Gaspé pour traiter l’un de ses employés Pierre Samuel, alors qu’il était consigné aux travaux légers, aux travaux publics, en raison d’une tendinite à l’épaule.L’attaque verbale s’était alors produite à huis clos, devant le directeur des travaux publics, Patrice Élément, et Yves Plourde, contremaître.

Pierre Samuel, un homme à l’aube de la cinquantaine, vient de remporter son combat juridique contre la CSST et son ex-employeur, la Ville de Gaspé, relativement à un cas d’harcèlement psychologique au travail.

L’avocat de Pierre Samuel, Me Marc Bellemare, trouve particulièrement inquiétant que, lors des audiences, de hauts fonctionnaires de la Ville de Gaspé aient constamment tenté d’atténuer les événements.Selon Me Bellemare, la décision lance un signal clair : «La violence verbale, le dénigrement verbal n’a pas sa place», s’avise-t-il.

Cas d’harcèlement psychologique au travail