Enquêtes non-résolues : des familles de victimes s’adressent au ministre de la Sécurité publique

mai 04, 2016

Huit familles endeuillées par le meurtre non résolu d’un proche demandent à Québec d’agir afin qu’elles aient accès à plus d’informations sur les enquêtes policières.

C’est l’avocat de Québec Marc Bellemare qui a formulé en leurs noms plusieurs demandes au ministre de la Sécurité publique au sujet d’enquêtes non résolues.

Demandes des familles formulées par Marc Bellemare dans la lettre envoyée au ministre de la Sécurité publique

  • Qu’une enquête publique soit menée sur les méthodes policières applicables aux cas de meurtres et de disparition
  • Que toutes les enquêtes de meurtre et de disparition sur le territoire du Québec soient menées exclusivement par la Sûreté du Québec
  • Qu’un protocole rigoureux assure la conservation des prélèvements et exhibits dans un endroit centralisé à la Sûreté du Québec
  • Que la formation des enquêteurs soit bonifiée
  • Que les familles soient informées systématiquement de l’évolution de l’enquête
  • Que les familles aient accès au dossier complet de la police si, 25 ans après le meurtre, aucun suspect n’a été accusé

 

L'avocat de Québec Marc Bellemare
L’avocat de Québec Marc Bellemare   PHOTO : ICI RADIO-CANADA

Parmi ces enquêtes qui n’ont encore donné aucun résultat, on retrouve celui de Theresa Allore, tué à l’âge de 19 ans. Cette jeune cégépienne étudiait au collège Champlain de l’arrondissement de Lennoxville à Sherbrooke.

Elle a été retrouvée morte dans la rivière Coaticook, à Compton, il y a maintenant 37 ans. Le drame avait fait grand bruit, mais les policiers n’ont jamais réussi à l’élucider.

http://ici.radio-canada.ca/regions/estrie/2016/04/20/007-enquetes-non-resolues-familles-victimes-meurtre-ministere-securite-publique.shtml?isAutoPlay=1