IVAC: Enfin indemnisée après 9 ans de lutte

décembre 14, 2014

Une femme qui a été agressée sexuellement à plusieurs reprises par un oncle à l’adolescence, en plus d’être victime d’une agression sexuelle armée en 1999, vient de remporter une importante bataille et sera indemnisée à 100% par l’IVAC.

«Il m’a fait des attouchements sexuels, il m’a agressée avec une arme blanche. Ça a été la pire chose que j’ai vécue, je pensais mourir», confie la femme qui souhaite demeurer anonyme.

Elle avait d’abord reçu une compensation financière de 1999 à 2005, puisque l’Indemnisation aux victimes d’actes criminels(IVAC) estimait qu’à partir de ce moment, elle était suffisamment rétablie pour reprendre le cours de sa vie. Or, ce n’était pas le cas, soutient la dame.

Pendant les neuf années qui ont suivi, elle s’est battue devant leTribunal administratif du Québec afin de démontrer qu’elle doit vivre quotidiennement avec d’importantes séquelles de ces crimes.

«Il y a des choses que je ne pourrai jamais plus faire, comme sortir toute seule, aller dans un club vidéo, aller marcher. Je suis très, très limitée si je ne suis pas accompagnée», raconte-t-elle.

Cette année, l’IVAC a reçu 1557 demandes d’indemnisations pour des agressions sexuelles, soit près de 300 de plus que l’an dernier.

Les agressions sexuelles commises pendant l’enfance sont passées de 65 en 1998 à 817 l’an dernier.

TVA Nouvelles
http://tvanouvelles.ca/lcn/judiciaire/archives/2014/12/20141211-130209.html#.VIykxNPa54Y.email