La sortie de Lussier déplaît à Bellemare

août 08, 2012

Par : Agence QMI

2012-08-08 12h15


La sortie publique du procureur en chef de la commission Charbonneau, Sylvain Lussier, contre Jacques Duchesneau, a dérangé l’avocat Marc Bellemare.

 

Marc Bellemare estime que Sylvain Lussier, d’Osler, avait un devoir de réserve et qu’il n’avait pas à partager son appréciation du témoignage de Jacques Duchesneau.

L’ancien ministre libéral, qui a déjà témoigné devant une commission d’enquête sur le processus de nomination des juges, estime que Sylvain Lussier avait un devoir de réserve et qu’il n’avait pas à partager son appréciation du témoignage de Jacques Duchesneau.

En réponse aux propos de M. Duchesneau, qui affirmait que les procureurs de la commission lui posaient des questions insignifiantes, M. Lussier a répliqué que le témoignage de Jacques Duchesneau était « évasif ».


Le procureur en chef de la commission Charbonneau, Me Sylvain Lussier.

Un écart de conduite inadmissible selon Marc Bellemare. « Sa job, c’est de poser des questions et de produire des documents, a-t-il affirmé à l’émission “Le vrai négociateur” sur les ondes de LCN. C’est comme s’il prenait sur lui le pouvoir de la commissaire et ça, c’est, à mon avis, non seulement illégal, mais très dangereux au plan légal,  il aurait vraiment dû se la fermer, c’est un manque de jugement. »

M. Bellemare a ajouté que le procureur en chef de la commission doit être capable d’accepter la critique sans pour autant y répliquer.