Marc Bellemare met en demeure les membres du CA du Barreau

avril 19, 2017

TVA Nouvelles a appris que l’avocat Marc Bellemare met en demeure les membres du conseil d’administration du Barreau du Québec de rembourser plus d’un demi-million touchés illégalement selon lui.

L’ancien ministre de la Justice accuse le CA du Barreau du Québec d’avoir plus que doublé leur rémunération sans autorisation.

«Je veux la vérité! Je veux savoir comment il dépense l’argent des avocats, dit Me Marc Bellemare, qui souligne que le CA n’a pas respecté son règlement. C’est de ne pas respecter la loi, le règlement prévoit que c’est 300 dollars pour chaque présence au conseil d’administration.»

C’est l’avocat Charles Belleau qui a découvert l’affaire en août 2015. Le juriste souligne que les membres du conseil d’administration ont fait passer leur rémunération de 300 à 800 dollars par présence aux réunions du CA et à 400 dollars pour une présence téléphonique.

«Il s’agit d’un trop-perçu qui est illégal, souligne Me Charles Belleau. Dans le sens que ce trop-perçu-là va contre le règlement tel qu’il est encore. Je vais parler d’un abus de pouvoir. Je pense que le Barreau du Québec devrait tout de même respecter les dispositions de la loi.»

En 2016, la bâtonnière du Québec Me Claudia Prémont lui a répondu que le Barreau était en discussion avec l’Office des professions pour régulariser la situation.

«La question ce n’est pas de savoir si c’est pertinent de recevoir 800 dollars pour une réunion du conseil. Mais pourquoi 800 pourquoi pas 500 pourquoi pas 1000, se questionne Me Bellemare. Ça, c’est le résultat d’une culture d’omerta, de catimini, de portes closes et c’est la culture du barreau du Québec.»

Selon un document, dont TVA Nouvelles a obtenu copie, l’avocat de Québec met en demeure les membres du CA de rembourser 501 000 dollars perçus en trop selon ces calculs.

Le Barreau du Québec n’a pas retourné nos appels à ce sujet.

En campagne électorale ?

Me Bellemare ne s’en cache pas; il souhaite que sa femme, Me Lu Chan Khuong, soit de nouveau élue bâtonnière du Québec, elle qui avait quitté dans la controverse en 2015.

«Je souhaite qu’elle reprenne son poste de bâtonnière, je souhaite que les avocats tiennent compte du faite que le Barreau a dépensé 501 000 dollars de trop, a violé son propre règlement! s’exclame l’ancien ministre de la Justice. La campagne électorale qui a lieu en ce moment est un excellent moment pour en parler.»

En plus de Me Lu Chan Khuong, l’actuelle bâtonnière Me Claudia Prémont et un administrateur, Paul Mathieu Grondin, convoitent le poste. Les 26 500 avocats membres du Barreau se prononceront le 2 mai prochain.

Alain Laforest

TVA Nouvelles

Publié le 18 avril 2017