Marc Bellemare

Biographie Marc Bellemare avocat

Me Marc Bellemare est assermenté comme avocat en 1979, après avoir complété ses études en droit à l’Université de Montréal en mai 1978 et sa scolarité du Barreau à Québec, en mai 1979. Il pratique depuis en droit social, dans les secteurs du droit reliés aux régimes sociaux et d’aide aux victimes d’accidents. Dès le début des années 80, il fait figure de pionnier en devenant le premier avocat québécois à consacrer la totalité de sa pratique au service exclusif des victimes.

Au sein du Barreau du Québec, Me Marc Bellemare a joué un rôle de premier plan. Il a fait partie du premier comité du Barreau du Québec sur l’assurance-automobile en 1996. Il a mis sur pied le comité du Barreau sur l’indemnisation des victimes d’actes criminels et fut membre du comité sur la santé et la sécurité du travail pendant plusieurs années. A chaque fois, son implication fut significative. Il a participé activement à la rédaction des divers mémoires que le Barreau a soumis au gouvernement sur l’amélioration des régimes sociaux québécois et de la justice administrative.

Au fil des ans, il intervient dans des dossiers d’importance, souvent médiatisés, comme la responsabilisation de la conduite criminelle, l’harmonisation des régimes sociaux au Québec et le système carcéral et correctionnel, le rôle de la Couronne et sentences prononcées par les tribunaux de juridiction criminelle. Son avis est fréquemment requis par les analystes de la scène juridique et politique lorsqu’il s’agit de sujets faisant appel à divers domaines du droit. Il est un paneliste et conférencier recherché.

Par l’obtention de nombreux jugements importants devant les tribunaux administratifs et civils chargés de revoir les décisions rendues par la CSST, la SAAQ, la RRQ, l’IVAC et l’Aide sociale, la communauté juridique reconnait à ce plaideur prolifique une contribution significative à la reconnaissance et à la promotion des droits des accidentés. Il est reconnu comme la sommité en matière de CSST, SAAQ, RRQ et IVAC.

Me Marc Bellemare a été ministre de la justice et Procureur général du Québec en 2003-2004. Il a également été ministre responsable des lois professionnelles.

En 2009, il a reçu la mention honoraire Advocatus Emeritus du Barreau du Québec pour sa contribution significative à l’avancement de la profession, l’excellence de sa carrière professionnelle et son rayonnement dans les milieux sociaux et communautaires.

En avril 2010, il a appuyé publiquement l’idée d’une commission d’enquête sur la corruption et le financement des partis politiques au Québec. Il a alors dénoncé l’implication des collecteurs de fonds du Parti libéral du Québec dans le processus de nomination des juges et a témoigné en ce sens devant la commission du même nom en août 2010.

En février 2012, Me Bellemare a présenté un mémoire au Comité sénatorial sur la justice afin d’appuyer le projet de loi C-10 visant notamment à durcir les peines pour les prédateurs sexuels et les narcotrafiquants.

En septembre 2012, Me Marc Bellemare s’est vu décerner la Médaille du Jubilé de la Reine par l’Honorable Rob Nicholson, ministre de la justice et Procureur général du Canada. Cette distinction visait à souligner la contribution particulière de Canadiens et de Canadiennes à l’occasion du 60ième anniversaire de l’accession au trône de Sa Majesté Elisabeth II.

En avril 2013, il a conçu et organisé le colloque La justice criminelle : l’œil des victimes.Cette rencontre a réuni à Québec plus de 120 victimes de crimes contre la personne. On y a entendu des conférenciers notoires, dont Madame Sylvie Roy et Messieurs Claude Poirier, Richard Martineau, Christian Paradis, Bertrand St-Arnaud, Michel Surprenant, Jacques Duchesneau et Pierre-Hugues Boisvenu.

En décembre 2013, Me Bellemare a collaboré à la rédaction du manifeste Les Survivantes, un document de réflexion destiné à promouvoir les droits des femmes ayant survécu à l’assassinat de leurs enfants par leur ex-conjoint.