Pétition pour l’indemnisation des parents des victimes et non des chauffards

avril 13, 2012

Publié par : Radio-Canada avec La Presse Canadienne

13/04/2012

Des parents de victimes d’actes criminels sur la route lancent une pétition pour demander une révision du système québécois d’indemnisation sans égard à la faute.

Ils veulent que la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) cesse d’indemniser les conducteurs blessés en commettant un acte criminel. Les signataires de la pétition réclament que les parents des victimes des chauffards soient reconnus comme des victimes pour être pleinement indemnisés, ce qui n’est pas le cas actuellement.

« Qu’on arrête de donner des chèques qui vont jusqu’à 1600 $ par deux semaines à des criminels qui sont en attente de procès ou qui ont déjà été condamnés, c’est ahurissant », a déclaré l’ancien ministre de la Justice Marc Bellemare, en conférence de presse vendredi à Québec.

« Le gouvernement ne peut pas dire qu’il manque d’argent. Qu’il arrête de donner aux mauvaises personnes et qu’il donne aux bonnes, aux véritables victimes. » — Marc Bellemare

Marc Bellemare exige qu’on arrête de « pervertir la loi » et demande s’il est normal de dédommager pour leurs blessures des personnes incarcérées. Selon lui, la criminalité sur la route est « banalisée ».

« C’est inconcevable! Quelqu’un qui commet un acte criminel au volant obtient l’immunité, ce n’est pas normal », a renchéri la porte-parole de la CAQ en matière de sécurité publique, Sylvie Roy. Je ne peux pas comprendre pourquoi le gouvernement dépense autant d’argent en sécurité routière sans rénover sa loi sur l’assurance auto. »

Un documentaire sur cette question intitulé Arme à quatre roues sera diffusé dimanche à Télé-Québec. Sa réalisatrice, Marie Nadeau, est aussi intervenue durant la conférence de presse. Elle soutient que « le Québec est le seul endroit au monde » à indemniser les criminels au volant.