Une demi-heure gratuite avec un avocat : un service qui fonctionne bien

février 21, 2011

-Publié par :  Le Soleil
21 février 2011 à 20h00

(Québec) Afin d’améliorer l’accessibilité à la justice, le Barreau offre un service de référencement à moindre coût.

Ainsi, dans la région de Québec, les avocats participant à cette initiative offrent la première demi-heure de consultation gratuitement. «Le service fonctionne très bien. À Québec seulement, nous sommes rendus à plus de 200 000 heures de pro bono», indique Me Lu Chan Khuong, bâtonnière de Québec.Le Barreau souligne qu’il ne faut pas attendre qu’une situation dégénère avant de consulter un avocat, car si le juriste peut vous représenter en cour, vous informer sur les lois et les règlements, et vous sortir d’impasse, il est d’abord là pour vous aider à trouver la meilleure solution.Le Barreau de ou du Québec?

Dit-on le Barreau de Québec ou le Barreau du Québec? En fait, on dit les deux. Le Barreau du Québec compte aujourd’hui 15 sections régionales.

À l’origine, en 1849, il n’y avait que trois sections – Québec, Montréal et Trois-Rivières – et chacune veillait à l’application des règlements en matière de discipline et s’occupait de l’admission des aspirants à l’étude et à la pratique du droit. Au fil des années, les sections régionales ont perdu ces pouvoirs au profit du Barreau du Québec. Cependant, chaque section participe aux délibérations et aux décisions du conseil général du Barreau du Québec.

 

Mais que ce soit au Barreau de Québec, de la Côte-Nord ou du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, la mission fondamentale reste la même : assurer la protection du public en surveillant l’exercice de la profession, en promouvant la primauté du droit, en valorisant la profession et en soutenant ses membres dans leur pratique.