Victime de deux actes criminels, floué par groupe Protektor.

novembre 08, 2017

Un homme qui estime avoir été floué par une entreprise qui vient pourtant en aide à des victimes d’actes criminels se sent abandonné.

Stéphane Richard a remis 5000$ à Protektor afin d’obtenir de l’aide dans un dossier avec l’IVAC. Victime de deux actes criminels, l’homme était insatisfait du règlement intervenu. C’est alors qu’il a rencontré Alexandre Royer.

«Il m’a dit qu’il m’aiderait. Il voulait 20% de tous les gains que je ferais. Pour ouvrir le dossier, c’était 5000$, je lui ai donné 5000  »cash ». Il m’a fait une facture, il voulait m’aider puis, deux ou trois semaines plus tard, il a dit  »Oublie ça, j’ai travaillé plus de 5000 piastres et il n’y a rien à faire avec toi  »», raconte le client insatisfait.

Alexandre Picard a été pris dans une fraude de 14,5 millions de dollars. L’homme était le cerveau de l’opération.

Selon elle, Alexandre Picard aurait rencontré M. Richard parce que la personne qui devait le rencontrer ne voulait pas le faire seul.

Elle se dit prête à rembourser le client insatisfait, tout en soulignant que les clients sont la plupart du temps satisfaits.

Depuis le mois de mai dernier, l’Office de la protection du consommateur a reçu quatre plaintes contre cette compagnie. Grosso modo, il s’agirait de personnes qui ont versé des sommes relativement importantes.

L’avocat Marc Bellemare a également porté plainte contre Protektor au Barreau, il y a deux mois.

«Cette clientèle-là est particulièrement vulnérable parce que ce sont souvent des gens qui sont malades par définition, ils sont accidentés, porteurs de blessures souvent psychologiques, dépressifs», explique-t-il.

Depuis sa rencontre avec TVA Nouvelles, Stéphane Richard a reçu un appel du Barreau.