Violée et mère à 11 ans : La victime et ses proches en détresse

octobre 13, 2015

L’horrible histoire d’une fillette de 11 ans, agressée sexuellement puis tombée enceinte avait suscité beaucoup de réactions, lorsqu’elle a été mise au jour, en juin dernier.

L’accusé Mathieu Roy, 32 ans, demeurait chez la mère de la fillette, après sa séparation avec sa femme. Il a donc trompé tout le monde, dont le grand-père de la jeune victime, pendant une période de 18 mois.

«Elle est toujours à terre, c’est pu la même petite fille que j’ai connue», a-t-il dit à TVA Nouvelles.

Personne pas même les médecins ne se sont doutés de rien jusqu’à la 36e semaine de grossesse. Le 8 mai, la jeune fille est devenue mère d’une fille de huit livres et deux onces.

Médicalement tout s’est bien déroulé, mais les séquelles sont apparentes chez la victime explique son grand-père, qui brisait le silence dans lequel la famille s’est enfermée.

«Elle n’agit pas de la même manière, elle ne réagit pas de la même manière. Elle est devenue directe, agressive, ça l’a fait vieillir», confie-t-il.

La jeune fille habite toujours chez sa mère. Elle a changé d’école et est retournée en classe.

Le grand-père est toujours sous le choc. Il se sent trahi. «Moi je suis détruit, ça ne s’explique pas le mal que ça peut faire.»

Bien qu’il ait de modestes revenus, il a entrepris, à ses frais, une thérapie psychologique pour l’aider à surmonter la terrible preuve.

Selon leur avocat Marc Bellemare, la jeune mère et sa fille de même que sa propre mère et le grand-père pourraient bénéficier de l’aide de l’IVAC.

La cause devrait revenir devant les tribunaux cette semaine.

http://tvanouvelles.ca/lcn/judiciaire/archives/2015/10/20151003-151937.html

–>Daniel Paquet

«Savoir puiser l’information»

TVA Nouvelles

bellemareavocats.ca