La famille d’une jeune femme tuée dans un accident de la route veut que justice soit faite

La famille d’une jeune femme tuée dans un accident de la route veut que justice soit faite

La famille de Valérie Gagné, décédée dans un accident en 2011 alors que la conductrice avait les facultés affaiblies, lance un cri du cœur pour que «justice soit faite».

Elisa Cloutier
Le journal de Montréal

Le temps file pour la mère et la grand-mère de la victime, qui, en désespoir de cause, ont demandé l’aide de Me Marc Bellemare afin de faire porter la cause en appel, à trois jours du délai de 30 jours suivant le verdict.

La jeune femme de 23 ans a été trouvée coupable d’une simple accusation de conduite avec facultés affaiblies et a écopé d’une amende de 2000 $. Le juge Christian Boulet n’a pas établi de lien de causalité entre la consommation d’alcool de l’accusée et la manœuvre qui a causé l’accident. (Voir rappel des événements)

Si aucune démarche n’est entamée de la part du directeur des poursuites criminelles et pénales, la famille de la victime n’aura plus aucun recours pour faire renverser le sort de Cynthia Gaulin, acquittée des accusations de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort et de délit de fuite mortel qui pesaient contre elle.

«Ce jugement n’est pas fondé», estime Me Bellemare, en affirmant qu’il y a des «preuves solides démontrant que l’alcool a eu un effet dans l’accident». Selon la preuve, Cynthia Gaulin présentait un taux d’alcoolémie de .15, à 3 h 12 du matin, plus de deux heures après l’accident. Interrogée par les policiers lors de son arrestation, elle disait avoir consommé «huit shooters de vodka».

«Ça laisse toute la place à la preuve de l’expert André Dion [le toxicologue qui a témoigné au procès] qui dit qu’à partir de .15 ce sont nos facultés motrices qui sont affectées», indique-t-il. Me Bellemare estime qu’une peine de quatre ans «aurait été indiquée» dans cette affaire.

Un deuil difficile

Souffrant de graves problèmes de santé, la mère de la victime Claire Gagné affirme que cette décision ne l’aide en rien «à faire son deuil; 2000$ pour une vie, ce n’est rien. On voulait au moins qu’elle fasse du temps», ajoute la grand-mère, insultée de n’avoir reçu aucune demande de pardon de la part de Cynthia Gaulin après l’annonce du verdict.

Rappel des événements

Rappel des événements
  • 8 octobre 2011
    • Le véhicule conduit par Cynthia Gaulin est impliqué dans un accident. Valérie Gagné est tuée
    • L’accusée mentionne à l’ambulancière avoir consommé 8 shooters de vodka
    • Cynthia Gaulin quitte les lieux de l’accident quelques minutes plus tard
    • Elle est arrêtée chez elle, vers 2h10
  • 14 octobre 2014
    • Début du procès
  • 14 avril 2015
    • Cynthia Gaulin est acquittée et écope de 2000$ d’amende

Extraits de la lettre envoyée au DPCP par Me Marc Bellemare

«La consommation élevée d’alcool conjuguée au fait que l’accusée ne pouvait ignorer les  risques de conduire sans la moindre expérience auraient dû mener à une condamnation.»

«Valérie Gagné n’aurait pas eu à se pencher sur l’accusée pour actionner les clignotants si elle avait eu la moindre expérience de conduite.»

«Elle ne se serait sûrement pas trompée de pédale «en tournant le volant» si elle avait été sobre et minimalement compétente»

 

Prendre contact
avec Bellemare avocats