Pas grand-chose pour le père des trois enfants noyés par leur mère

Par : Publié par Mathieu Boivin pour (Québec) FM93

le lundi 28 janvier 2013 à 10h12. Modifié à 11h17.

Le père des trois enfants tués par leur mère en décembre, à Drummondville, va de déception en déception dans ses démarches pour obtenir le soutien de l’État. Selon l’avocat Marc Bellemare, qui représente Patrick Désautels, le gouvernement n’a pas donné suite à sa promesse de mars dernier de rehausser les indemnités. De plus, M. Désautels n’est pas admissible à un nouveau programme fédéral, qui est entré en vigueur à peine quelques semaines après le drame. Enfin, le père n’est même pas considéré comme une victime d’acte criminel, déplore Me Bellemare. BELLEMARE-EXTRAIT Patrick Désautels n’a pas repris le travail et ne touche aucune prestation de remplacement de revenu depuis les événements du 2 décembre. Me Bellemare le décrit comme “complètement catastrophé”. Rappelons que son ex-conjointe Sonia Blanchette a noyé dans le bain leurs enfants Anaïs, Loïc et Lorélie, âgés de cinq, quatre et deux ans.
© Tous droits réservés | Bellemare avocats 2021 | Publicité et maintenance web

Prendre contact
avec Bellemare avocats