Qu’est-ce qu’une maladie professionnelle?

Les maladies professionnelles sont des affections liées directement ou indirectement à l’exercice d’une activité professionnelle spécifique. Elles peuvent être causées par des facteurs environnementaux, l’exposition à des substances toxiques, des conditions de travail défavorables ou des gestes répétitifs. Ces maladies diffèrent des accidents du travail, qui sont des événements soudains et identifiables survenant dans le cadre du travail.

Les maladies professionnelles représentent un enjeu majeur pour les travailleurs, les employeurs et les systèmes de santé dans le monde entier. Elles peuvent avoir des conséquences graves sur la santé et le bien-être des individus, entraînant des incapacités temporaires ou permanentes, des arrêts de travail, voire dans les cas les plus tragiques, des décès.

Dans cet article, nous explorons en détail les différentes facettes des maladies professionnelles. Nous examinons les facteurs qui favorisent l’apparition des maladies professionnelles, les maladies professionnelles reconnues au Québec ainsi que le processus de déclaration en cas de maladie.

C’est quoi une maladie professionnelle?

Une maladie est considérée comme maladie professionnelle lorsqu’elle est contractée du fait de l’exercice d’un travail et est directement liée à l’exposition ou aux conditions de travail spécifiques d’une personne.

Elle est causée par des facteurs présents dans l’environnement professionnel, tels que des substances chimiques toxiques, des vibrations, des postures prolongées, des gestes répétitifs, un stress constant ou encore une exposition à des agents biologiques dangereux. Contrairement aux accidents du travail qui sont des incidents ponctuels, les maladies professionnelles se développent progressivement au fil du temps et peuvent être dues à une exposition prolongée à des risques professionnels.

Les maladies professionnelles peuvent toucher divers systèmes du corps humain, notamment le système respiratoire, le système musculo-squelettique, le système nerveux, le système cardiovasculaire, le système auditif, la peau, etc. Les exemples courants de maladies professionnelles incluent l’asthme professionnel, les troubles musculo-squelettiques comme les tendinites ou les lombalgies, les problèmes auditifs liés à l’exposition au bruit excessif, les maladies respiratoires causées par l’inhalation de substances chimiques toxiques, les troubles mentaux liés au stress chronique au travail,, etc.

La reconnaissance d’une maladie professionnelle peut être complexe et requiert généralement une évaluation approfondie. En effet, les symptômes peuvent apparaître longtemps après l’exposition initiale, ce qui rend difficile l’établissement d’un lien direct entre la maladie et le travail. De plus, de nombreuses maladies professionnelles peuvent être causées par d’autres facteurs non liés au travail, ce qui complique davantage le diagnostic précis.

La prévention des maladies professionnelles est d’une importance capitale dans la promotion de la santé et de la sécurité au travail. Les employeurs doivent mettre en place des mesures de prévention adéquates pour protéger la santé et la sécurité de leurs employés. Cela peut inclure l’évaluation des risques, la mise en œuvre de bonnes pratiques de travail, la fourniture d’équipements de protection individuelle, l’aménagement ergonomique des postes de travail, la sensibilisation et la formation des travailleurs aux risques professionnels, ainsi que la surveillance régulière de leur santé. Les travailleurs doivent également être conscients des dangers potentiels de leur environnement de travail et suivre les procédures de sécurité établies pour minimiser les risques pour leur santé.

Quels facteurs peuvent favoriser l’apparition de maladies professionnelles?

Les maladies professionnelles peuvent être favorisées par plusieurs facteurs. Voici quelques-uns des facteurs courants :

  • Exposition aux substances dangereuses : Les travailleurs qui sont exposés à des substances chimiques, toxiques ou irritantes dans leur environnement de travail sont plus susceptibles de développer des maladies professionnelles. Cela peut inclure des produits chimiques industriels, des poussières, des fumées, des gaz, des métaux lourds, des pesticides, etc.
  • Conditions de travail physiques : Les conditions de travail qui impliquent des mouvements répétitifs, des vibrations, des postures inconfortables, des efforts physiques intenses ou prolongés peuvent entraîner des maladies musculo-squelettiques telles que les troubles du dos, les tendinites, les douleurs articulaires, etc.
  • Facteurs psychosociaux : Le stress lié au travail peut contribuer au développement de maladies professionnelles. Des facteurs tels qu’une charge de travail excessive, des délais serrés, un manque de soutien, des conflits professionnels, l’insécurité de l’emploi, etc., peuvent avoir un impact négatif sur la santé mentale et physique des travailleurs.
  • Exposition aux agents biologiques : Certains travailleurs, tels que le personnel médical, les laborantins, les agriculteurs, les éleveurs, etc., peuvent être exposés à des agents biologiques tels que des virus, des bactéries, des champignons, des parasites, etc., ce qui peut entraîner des maladies infectieuses ou allergiques.
  • Manque de mesures de prévention : L’absence de mesures de prévention adéquates sur le lieu de travail, comme un équipement de protection individuelle (EPI) inapproprié, des procédures de sécurité insuffisantes, un contrôle de l’exposition aux substances dangereuses insuffisant, peut augmenter le risque de maladies professionnelles.
  • Durée et intensité de l’exposition : Plus la durée et l’intensité de l’exposition à des facteurs de risque professionnels sont élevées, plus le risque de développer des maladies professionnelles est élevé. Par exemple, un travailleur exposé à des niveaux élevés de bruit pendant de nombreuses années peut développer une perte auditive professionnelle.
  • Facteurs individuels : Les caractéristiques individuelles, telles que l’âge, le sexe, les antécédents médicaux, la condition physique générale, la susceptibilité génétique, peuvent également influencer la probabilité qu’un travailleur développe une maladie professionnelle.

Que faire après un accident de travail?

Quelles sont les maladies professionnelles reconnues au Québec?

Au Québec, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) est l’organisme responsable de la reconnaissance des maladies professionnelles. Cette dernière établit une liste de maladies professionnelles reconnues, basée sur les connaissances médicales et scientifiques actuelles. Ces maladies sont regroupées en différentes catégories, chacune étant associée à des expositions professionnelles spécifiques.

Voici quelques-unes des principales catégories de maladies professionnelles reconnues au Québec:

Maladies respiratoires

Cette catégorie englobe des affections telles que l’amiantose, l’asthme, la pneumoconiose (silicose, asbestose, etc.), les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC) causées par l’exposition aux poussières, aux fumées, aux gaz irritants ou aux agents chimiques toxiques présents sur le lieu de travail.

Maladies infectieuses

Elles concernent les maladies causées par des agents pathogènes présents dans le milieu de travail, tels que la tuberculose, l’hépatite B ou C, la légionellose et d’autres infections transmissibles.

Troubles musculo-squelettique

Cette catégorie comprend les tendinites, les lombalgies, les épicondylites, les syndromes du canal carpien, ainsi que d’autres troubles causés par des mouvements répétitifs, des postures inadéquates ou une surcharge physique.

Maladies dermatologiques

Cette catégorie regroupe les dermatites professionnelles, les irritations cutanées, les eczémas, les lésions causées par des substances chimiques ou des allergènes présents sur le lieu de travail.

Maladies psychologiques

Les maladies professionnelles liées au stress sont des affections psychologiques et psychosociales résultant de situations de travail stressantes, comme le burn-out, l’anxiété et la dépression professionnelle.

Cancers professionnels

Certains types de cancer sont reconnus comme étant liés à des expositions professionnelles spécifiques, tels que le cancer du poumon dû à l’amiante, le cancer de la vessie causé par des produits chimiques toxiques, le cancer de la peau résultant d’une exposition aux rayonnements ultraviolets, et d’autres formes de cancer associées à des facteurs de risque professionnels.

Il convient de noter que cette liste n’est pas exhaustive et que d’autres maladies professionnelles sont également reconnues au Québec, couvrant un large éventail d’affections spécifiques aux différents secteurs d’activité. La reconnaissance d’une maladie professionnelle au Québec implique généralement une évaluation médicale et une documentation appropriée pour établir le lien entre la maladie et l’exposition professionnelle.

Les séquelles permanentes conséquence d’un accident de travail

Quand déclarer une maladie professionnelle?

Il est essentiel de déclarer une maladie professionnelle dès que vous suspectez qu’elle est liée à votre activité professionnelle. La déclaration précoce est cruciale pour garantir une reconnaissance et une prise en charge adéquate.

Voici le situations où il est important de déclarer une maladie professionnelle :

  • Dès l’apparition des premiers symptômes: Si vous remarquez des symptômes inhabituels ou persistants qui pourraient être liés à votre travail, il est important de les signaler à votre médecin traitant et à votre employeur. Ces symptômes peuvent inclure des troubles respiratoires, des douleurs musculo-squelettiques, des problèmes de peau, des troubles psychologiques ou tout autre symptôme qui correspond à une maladie professionnelle connue.
  • Après un diagnostic médical: Si vous consultez un professionnel de la santé et que vous recevez un diagnostic indiquant que votre maladie est probablement liée à votre activité professionnelle, vous devez le déclarer immédiatement. Le diagnostic médical est une étape importante pour établir le lien entre votre maladie et votre travail.
  • Lorsque vous avez des doutes sur l’origine de votre maladie: Si vous avez des doutes quant à l’origine de votre maladie et que vous pensez qu’elle pourrait être liée à votre travail, il est préférable de déclarer la maladie professionnelle afin de permettre une évaluation approfondie. Il est important de ne pas sous-estimer les risques professionnels et de signaler toute condition qui pourrait être liée à votre environnement de travail.
  • Avant la fin de la période de prescription: Dans de nombreux pays, il existe des délais de prescription pour la déclaration des maladies professionnelles. Ces délais varient d’un pays à l’autre et peuvent également dépendre du type de maladie professionnelle. Il est donc essentiel de connaître les délais de prescription applicables dans votre juridiction et de déposer la déclaration avant la fin de cette période.

Comment faire une réclamation à la CNESST en cas de maladie professionnelle?

Lorsqu’une personne est atteinte d’une maladie professionnelle au Québec, il est important de faire une réclamation auprès la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail pour obtenir une reconnaissance officielle et bénéficier des droits et des indemnisations prévus par la loi.

Voici les étapes à suivre pour faire une réclamation à la CNESST en cas de maladie professionnelle :

  • Obtenir un diagnostic médical: La première étape consiste à consulter un professionnel de la santé qualifié, tel qu’un médecin, qui peut établir un diagnostic précis de la maladie professionnelle. Le médecin doit indiquer clairement dans son rapport médical que la maladie est liée à l’exposition professionnelle.
  • Informer l’employeur: Il est important d’informer immédiatement son employeur de la maladie professionnelle et de lui fournir une copie du rapport médical. L’employeur doit collaborer et fournir tous les documents et les informations nécessaires pour appuyer la réclamation.
  • Remplir le formulaire de réclamation: La CNESST fournit un formulaire de réclamation spécifique pour les maladies professionnelles. Ce formulaire doit être rempli de manière détaillée et précise, en indiquant toutes les informations pertinentes concernant la maladie, les symptômes, les dates de début et d’arrêt de travail, ainsi que les renseignements personnels et professionnels du travailleur.
  • Joindre les documents à l’appui: Il est important de joindre à la réclamation tous les documents nécessaires, tels que le rapport médical, les résultats des tests et examens médicaux, les preuves d’exposition professionnelle, les rapports d’inspection du lieu de travail, les témoignages de collègues ou de témoins, ainsi que tout autre document pertinent.
  • Soumettre la réclamation à la CNESST: Une fois que tous les documents sont prêts, la réclamation doit être soumise à la CNESST. Cela peut être fait en personne, par courrier ou en ligne via le portail de la CNESST. Il est recommandé de conserver une copie de la réclamation et des documents envoyés à titre de référence future.
  • Suivre le processus d’évaluation: Après avoir reçu la réclamation, la CNESST procédera à une évaluation approfondie de la demande. Cela peut inclure des enquêtes, des expertises médicales et des analyses des preuves fournies. La CNESST communique avec le travailleur et l’employeur tout au long du processus et peut demander des informations supplémentaires si nécessaire.
  • Recevoir une décision de la CNESST: Une fois que l’évaluation est terminée, la CNESST communiquera sa décision au travailleur. Si la maladie est reconnue comme étant professionnelle, le travailleur aura droit à des prestations et à des indemnités, telles que des soins médicaux, une rémunération des pertes de revenu, des mesures de réadaptation et d’autres avantages prévus par la loi.

Il est important de noter que les délais et les procédures exactes peuvent varier en fonction de la situation spécifique et des réglementations en vigueur. Il est donc essentiel de se référer aux directives de la CNESST et de consulter les ressources disponibles pour obtenir des informations détaillées sur les étapes à suivre pour faire une réclamation en cas de maladie professionnelle.

Comment contester une décision de la CNESST

Est-ce que je touche mon salaire en maladie professionnelle?

En cas de maladie professionnelle reconnue, il est possible de bénéficier d’une compensation financière pour les pertes de revenu subies pendant l’incapacité de travail liée à la maladie. Voici comment fonctionne le paiement du salaire en cas de maladie professionnelle:

  • Salaire de remplacement: Lorsque vous êtes incapable de travailler en raison de votre maladie professionnelle, la CNESST peut verser un salaire de remplacement. Ce salaire correspond généralement à un pourcentage de votre salaire habituel et est calculé en fonction de votre taux de rémunération moyen.
  • Période d’attente: Au début de l’incapacité de travail, il peut y avoir une période d’attente, également appelée période de carence, pendant laquelle aucun salaire de remplacement n’est versé. Cette période peut varier en fonction de la durée de l’incapacité de travail et des réglementations spécifiques. Une fois cette période écoulée, vous pouvez être admissible au salaire de remplacement rétroactivement à partir de la date d’incapacité.
  • Durée du versement: Le versement du salaire de remplacement est généralement effectué pendant toute la durée de l’incapacité de travail liée à la maladie professionnelle. La durée du versement peut varier en fonction de la nature de la maladie, du traitement médical et des recommandations des professionnels de la santé impliqués dans votre dossier.

En plus du salaire de remplacement, la CNESST peut couvrir les frais médicaux, les frais de réadaptation, les frais de déplacement liés aux soins médicaux, ainsi que d’autres dépenses nécessaires pour votre rétablissement. Le montant précis du salaire de remplacement et les détails des prestations varient en fonction de votre situation individuelle et de la décision prise par la CNESST.Besoin d’un avocat pour être indemnisé en cas de maladie professionnelle?

Notre cabinet d’avocats est disponible pour vous soutenir dans vos démarches contre la CNESST et vous aider à obtenir la reconnaissance et les indemnisations auxquelles vous avez droit. Avec plus de 40 ans d’expérience dans le domaine de l’équité de la santé et de la sécurité du travail, notre équipe d’experts a développé une approche unique pour maximiser vos chances de succès. En faisant appel à nos avocats spécialisés CNESST, vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé tout au long du processus.

Contactez-nous

Prendre contact
avec Bellemare avocats

Remplissez le formulaire
gratuitement

Contacter Me Bellemare

« * » indique les champs nécessaires

Nom complet*
Déposer ici les documents qui pourraient être utiles à Me Bellemare tel qu'une décision SAAQ ou un rapport médical.
Déposer les fichiers ici ou
Types de fichiers acceptés : pdf, jpg, png, jpeg, Taille max. des fichiers : 100 MB.